5ème Extrait de mon roman

Auteur Béatrice SEBAG

4è extrait de mon roman - Béatrice SEBAG

5ème Extrait de mon Roman
« Les cadeaux mal emballés »

C’est dans le sens que le sujet donne à sa souffrance, qu’advient le chemin de la résilience – Nicolas SAJUS, Dr. en Psychologie et Psychopathologie

Vous avez déjà pu lire et écouter les quatre premiers extraits de mon roman.

Pour mémoire, vous pouvez les retrouver grâce aux liens ci-après :

1er extrait de mon roman Béatrice SEBAG

2ème extrait de mon roman Béatrice SEBAG

3ème extrait de mon roman Béatrice SEBAG

4ème extrait de mon roman Béatrice SEBAG

5ème extrait de mon roman – Auteur Béatrice SEBAG

Cliquez sur la vidéo ci-après pour écouter l’audio du 5ème extrait de mon roman en cours d’écriture :

La résilience c’est être l’architecte de la construction de son futur – Sandrine FILLASSIER, Auteure

Roman « Les cadeaux mal emballés »

Résilience

« …Ce jour là, quelque chose se brisa net dans le coeur d’Emma. L’éternelle question qui trottait dans sa tête depuis des années, hantait à présent ses pensées, la torturait : 

« pourquoi m’a t’elle mise au monde si c’est pour me faire vivre ça ?!!! Même lorsqu’elle déposait les armes pour lui crier son amour et la prier de rester en vie, Emma n’était toujours pas considérée et se faisait encore et toujours rejeter. 

extrait roman résilience B.SEBAG

Plusieurs semaines passèrent dans cette ambiance. Lorsqu’Eugène rentrait du travail à 17 heures, Liliane faisait comme si tout allait bien. Emma qui gardait ce secret pour elle, n’en pouvait plus de rentrer du collège, la peur au ventre,  en craignant de voir les pompiers ou le SAMU au pied de l’immeuble, emporter le corps de sa mère. Mais par compassion,  fidélité ou protection,  elle ne pouvait rien dire à Eugène, ni à personne d’autre. 

A  part un ou deux avertissements scolaires qu’Emma avait gagnés pendant l’absence d’Eugène, qui était parti en cure à Luchon au printemps, elle travaillait très bien et ses parents n’avaient rien à redire. De toute façon Liliane n’était ni en état, ni en position  de lui faire la guerre. 

Isabelle partait chaque été en Espagne dans la famille de son beau-frère et elle invita Emma à l’accompagner. Emma eu beau insister et vanter son excellente année scolaire auprès de ses parents, ils refusèrent. Isabelle et sa mère tentèrent également d’intercéder auprès des parents, mais en vain.

Emma l’avait vraiment mauvaise, car en cours d’année, Eugène et Liliane avaient également refusé qu’elle parte quinze jours en classe d’Anglais, invoquant le projet d’achat immobilier et lui rappelant les sacrifices nécessaires. Ce projet lui tenant vraiment à coeur, elle s’était alors résignée. La majorité des élèves partirent en Angleterre. Emma demeura au collège avec les rares élèves dans son cas, si bien que les cours et la discipline, furent allégés pendant cette période. Eugène était en cure sensiblement à la même période pour ses problèmes récurrents de sinus et Emma en profita pour se défouler au collège et prendre de l’ascendance à la maison. C’est ce qui lui valu les deux avertissements disciplinaires et quelques colles.

Puis, du jour au lendemain, Eugène informa Emma qu’il renonçait à devenir propriétaire. Elle n’en cru pas ses oreilles. Il justifia sa décision en précisant que l’acquisition d’une maison les aurait privé de toutes autres dépenses telles vacances, cadeaux ou argent de poche et que  le  premier imprévu aurait pu les plonger rapidement dans l’endettement. Puis il termina par l’argument final : il voulait pouvoir contribuer au financement des études secondaires de ses enfants. Il lui assura que la vie de chacun, quotidienne et future, serait bien plus confortable sans ce gros investissement. 

Emma désabusée, commença sérieusement à douter de la sincérité, de l’honnêteté, voire de la santé mentale de ses parent. Pourtant régulièrement c’étaient eux qui la traitaient de folle, de diabolique. Et c’étaient encore eux, qui lui conseillaient de faire preuve d’honnêteté dans la vie, particulièrement envers eux, et de toujours respecter ses engagements. 

Hélas, encore une fois, elle pouvait lui répondre,  trépigner, le supplier ou déprimer, qu’Eugène ne changerait pas d’avis. Elle gagnerait juste de se retrouver une fois de plus consignée dans sa chambre, jusqu’à nouvel ordre, avec la menace de se tenir à carreaux.

Heureusement, un évènement allait venir enchanter sa vie !

La liberté commence quand on fait place à la résilience !

Kimy RANO, voyageur
Pour aller plus loin

Au cours de ce passage de mon roman, Emma tente de donner le meilleur d’elle-même. Mais la vie ne lui fait pas de cadeaux et ses parents non plus. Elle à 12 ans 1/2 en ce premier semestre 1981 et elle est en classe de 5ème. Elle va de désillusion en désillusion, elle garde de lourds secrets et ne cesse de ravaler ses peurs, sa déception, sa colère.


Vous pouvez retrouver ce sujet des fidélités et contrats inconscients dans l’article « Blessures émotionnelles« .


Les sentiments de rejet, d’injustice, de trahison qu’elle ressens tour à tour, alimentent quotidiennement ses blessures, comme je l’aborde plus précisément, en proposant des solutions, dans l’article ci-dessus.

Sans en avoir vraiment conscience, Emma avance en faisant preuve d’une résilience salvatrice souvent portée par une petite voix, un discours intérieur intuitif et spontané. C’est ce qui la sauve jour après jour. Augmenter sa capacité de résilience, lui permet de conserver sa candeur, son coeur ouvert, et continuer à nourrir son besoin de légèreté. Elle apprend à reconnaitre ses propres valeurs, même les plus singulières et à les défendre contre vents et marées et respecter son identité du mieux qu’elle peut à cet âge.
Pas à pas, elle s’écoute de mieux en mieux. Développer ces aptitudes s’avèrera essentiel si elle veut pouvoir avancer et grandir dans ce contexte confus et malsain, sans tomber dans la folie.

La résilience est le sujet phare de mon roman « Les cadeaux mal emballés », c’est pourquoi j’ai rédigé mon tout 1er article sur ce thème « Qu’est-ce que la résilience« .

Je vous propose également pour rappel, un petit résumé de la résilience, clair et rapide, avec la vidéo de « Matteo de Mind Parachutes ».

Pour aller encore plus loin

Ayant à coeur de compléter les extraits de mon livre en vous donnant toujours plus de valeur et en vous apportant surtout des solutions, je vous invite à découvrir une méthode créée par mes collègues coachs et blogueurs, Bénédicte et Fabien, alias Clo Chette qu’ils ont nommée « Mon réservoir intérieur – devenir acteur de ce qu’il se passe ». Retrouvez cette méthode éducative bienveillante, que tous les parents, grands-parents ou figures d’autorité peuvent facilement utiliser. Destinée aux enfants, elle leur apprend, en abritant leurs état d’âme, à devenir acteur des situations et à ne plus subir ce qui se passe, afin d’ éviter les explosions émotionnelles ravageuses.
Car nous savons tous que ce genre de difficultés peut éprouver n’importe qui, parents comme enfants, au cours de l’existence et, pouvoir anticiper et trouver rapidement les meilleurs solutions, demeure essentiel.
Pour les citer et tenter d’éclaircir l’objectif de la solution qu’ils proposent, je vous livre un extrait de leur article :

« Prendre sa destination en main en conscience apporte la possibilité du choix. Celui de poursuivre dans cette même direction – malgré les contraintes – ou celui de choisir une autre voix – malgré les peurs. Ce choix est fait et non plus subi.

Ici, nous parlons du choix de se libérer ou non de ce qui nous est désagréable. De se laisser envahir ou non par notre émotion. De se mettre ou non en colère contre quelqu’un ou quelque chose. Et pour pouvoir prendre ces décisions, il est essentiel d’observer notre niveau de remplissage. Et lorsque le besoin s’en fait sentir, de pouvoir le vider avant de se laisser dominer par le trop plein« .

Découvrez sur leur Blog « L’Éveil des ÉMOTIONS« , la méthode simple et respectueuse, qu’ils proposent à travers leur article « mon réservoir intérieur – devenir acteur de ce qu’il se passe« .

Dans un autre style, mais tout autant inspirant et plein de valeur, je vous invite à lire l’article de Lily, allias Lily Flo Wer, sur Facebook, joliment intitulé : »Aimes-tu ton corps ? – Bord d’Aile« .

Et pour finir en beauté, je joins un super Bonus « ESSENTIEL », une PÉPITE de l’auteure Doreen VIRTUE, pour nous aider à nous affirmer dans nos vies, à travers n’importe quelle situation et avec qui que ce soit.
Ne vous arrêtez surtout pas au titre quelque peu ésotérique, « Anges terrestres, affirmez-vous » !!!
Cette vidéo nous explique TOUT ce que nous pouvons faire pour nous affirmer en étant aimant plutôt que « trop gentil » (clin d’oeil en passant à mon mentor préféré Thomas d’ANSEMBOURG et son livre « Cessez d’être gentils, soyez vrais », dont vous pouvez retrouver le lien sur la page Bliographie de ce Blog.

Regardez la vidéo. Attention, c’est copieux ! 🙂




Béatrice SEBAG, Auteur

Pour répondre à une question que l’on m’a posée, c’est de cette manière tout à fait personnelle, que j’aborderai et lierai les deux passions qui m’animent à ce jour et s’avèrent être les motivations de la création de mon site internet : l’écriture et le développement personnel. Cela me permet « d’une pierre deux coups » de faire découvrir ma plume au public et les guider, voire les orienter dans leur quotidien à travers un récit authentique et initiatique tout en proposant des solutions.

La résilience n’est pas un catalogue de qualités que posséderait un individu. C’est un processus qui, de la naissance à la mort, nous tricote sans cesse avec notre entourage – Boris CYRULNIK

Mon roman disponible sur Amazon

roman les cadeaux mal emballés
Sur Amazon 🙂

Cliquez ici pour commander votre exemplaire

Béatrice SEBAG - Auteur
À BIENTÔT !


Si vous avez aimé l'article pensez à le partager :)

Comments

  1. Allan Dubos says:

    Ne connaissant pas ton personnage, j’ai eu envie d’en apprendre plus sur elle ! Et de revoir le principe de résilience, j’avais lu un livre sur le sujet il y a quelques temps : Kintsugi, l’art de la résilience, qui était top ! 👍

    • Béatrice says:

      Merci pour ton intérêt et pour ta référence ! 🤗🙋🏽‍♀️

    • Béatrice says:

      Merci pour ce commentaire car c’est ce que je cherche à faire : créer le suspens 🤗😉🙋🏽‍♀️

    • Béatrice says:

      Merci chéri ❣️ J’apprécie tes encouragements, merci 🙏🏾🥰🤗💋💋💋🙋🏽‍♀️

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :