Couverture de mon roman

Les cadeaux mal emballés

Auteur Béatrice SEBAG

Pourquoi et comment cette couverture ?

« Tout ce qui nous aidera, plus tard, à nous dégager de nos déconvenues s’assemble autour de nos premiers pas » – René CHAR

C’est avec cette citation que je vous accueille sur ce site, et il en est de même pour mon roman.
Ce 1er tome retrace les débuts de la vie d’Emma, l’héroïne, de sa conception jusqu’à ses 23 ans.
Je pense qu’il n’est plus à démontrer, que les premières années d’un individu façonnent, voire conditionnent bien souvent son futur.

Ce premier livre permettra aux lecteurs de comprendre le cheminement de la jeune femme, dans les prochains tomes de la « saga ».

Mais pour l’heure et concernant la couverture de mon roman, le sujet de cet article, je vous propose de cliquer sur la vidéo ci-après, pour en savoir + 🙂 :

Couverture de mon roman

Quoi que vous fassiez, faites-le avec le coeur ! COLOSSIENS, 3, 23

Couverture de mon roman - Béatrice SEBAG

Couverture du roman « Les cadeaux mal emballés »

Le fond et la forme

Quelle différence entre le fond et la forme

La forme c’est ce qu’on appelle le contenant, l’esthétique du texte. C’est la manière dont on parle d’un sujet, c’est le style littéraire. Ce sont tous les procédés employés pour transmettre les idées de l’auteur. 

Au moins 6  types de textes, ou formes, peuvent être utilisés :

  • le narratif : raconte une histoire, un fait, réel ou pas ; on y retrouve les actions ;
  • Le descriptif : détaille les caractéristiques d’un personnage, d’un lieu, d’un contexte, d’un objet.  Il pèse moins dans l’histoire car il ne contient pas d’évènements ;
  • L’informatif :  principal objectif est de fournir des informations précises sur un sujet, des informations manquantes sur un évènement, un contexte ;
  • L’explicatif : cherche à faire comprendre l’origine ou les conséquences d’une information ;
  • L’injonctif : un texte injonctif s’adresse directement au lecteur. Il lui donne des consignes, des conseils, des ordres ou des interdictions, des actions à réaliser ;
  • L’argumentatif : l’auteur défend un point de vue sur une question, un sujet, une polémique, habituellement à caractère philosophique, politique, scientifique, social ;
  • L’expressif : est centré sur l’auteur et communique ses pensées, ses opinions mais aussi ses sentiments personnels, ses émotions, ses souhaits.

En fonction de la finalité, ils peuvent même apparaître dans le même passage.

Il existe d’autres type de texte, tels que les textes exhortatifs ou prescriptifs, mais ils ne sont pas utilisés pour les romans. 

Le fond, c’est le contenu de l’oeuvre littéraire, son sujet, les thèmes abordés, l’intrigue. C’est ce que dit le texte, ce qu’il signifie, le message.

Dans la vidéo concernant la couverture de mon roman, j’évoque rapidement les deux. Je précise « rapidement » pour ne pas en dire trop avant la sortie du roman, afin d’ éviter de spolier les lecteurs

Béatrice SEBAG -Auteur

Quel est le + important ? Le fond ou la forme

Pour tenter de répondre à cette question, je vous invite à lire ou relire mon article « l’importance de la forme« . Cet article faisait partie de ce qu’on appelle un « carnaval d’articles » ; c’est à dire, un thème, un sujet imposé par un auteur, à d’autres auteurs.

Ma réponse, si mon propos et la conclusion de mon article étaient clairs, est que je considère que les deux sont forcément indissociables.

Couverture de mon roman « Les cadeaux mal emballés »

J’entends déjà certains se dire : « mais il s’agit d’une couverture et pas d’un texte ! L’approche de la sortie de son bouquin la perturbe, la p’tite dame ! ».
Je dirais oui, effectivement, comment ne pas l’être ?
Et non, dans le sens où la couverture de mon roman a également été conçue selon les principes du fond et de la forme.
Une couverture, c’est seulement 2 pages ! La 1ère et la 4ème. Ces pages doivent rapidement informer, expliquer et délivrer un ou plusieurs messages afin d’aider les éventuels lecteurs à passer à l’action.
Donc, au-delà d’un travail d’inspiration et de création, la réflexion et la stratégie demeuraient plus que jamais essentielles et devaient concilier les limites imposées par les moyens techniques et financiers à disposition, ainsi que les codes de la profession, pour atteindre l’objectif souhaité et rendre le livre désirable, voire irresistible, comme le conseille inlassablement la tendance marketing actuelle.

Pour la couverture de mon roman, j’ai utilisé la formule magique « AIDA« , soit : Attention, Intérêt, Désir et Action,
permettant de concevoir un contenu destiné à aider le lecteur, quotidiennement déjà « hyper sollicité » et probablement indécis, à faire son choix pour passer à l’action, c’est à dire : acheter et lire le livre.

Couverture de mon roman - B.SEBAG

Puis, j’ai proposé à mon audience, ma communauté Facebook en l’occurence, de participer au choix de la couverture de mon roman en réalisant un sondage 20/80, tout à fait « imparfait » car je ne possède pas encore de liste email ; mais je l’ai fait quand même.

Couverture de mon roman - Béatrice SEBAG


Mes abonnés ont été réactifs, et en moins de 24 heures, je récoltais les résultats du questionnaire avec une majorité écrasante pour le choix n° 2 concernant la couverture de mon roman.

Couverture de mon roman - Béatrice SEBAG

J’avoue que j’ai été surprise, car je n’aurais personnellement pas fait ce choix. Mais je venais de terminer la lecture du livre « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » d’Olivier ROLAND. J’ai ainsi pu expérimenter, en « bon sceptique » qu’il existe véritablement des méthodes bien plus efficaces que d’autres, comme l’indique et le répète Olivier, même s’agissant du choix de la couverture de mon roman.

En moins de dix jours et sans dépenser + que le budget prévu, j’ai suivi, au stade de la couverture de mon roman, les 3 principes incontournables enseignés aux rebelles intelligents, par le mentor.

Je ne suis certes pas encore arrivée à l’étape de la création d’entreprise, car ma priorité, mon objectif initial était d’écrire un 1er roman. Mais j’avance pas à pas vers mon objectif, et suis plus motivée que jamais pour tenter de réaliser mes rêves, tout en prenant des risques mesurés, cette fois-ci.

Depuis le début de cette nouvelle aventure d’auteur, j’ai souhaité me livrer (BSB se livre) et partager sur ce site, l’intégralité de mon parcours et ses différentes phases. C’est la raison pour laquelle, je ne pouvais faire l’économie de communiquer sur l’étape de la conception de la couverture de mon roman.

Et pour tous ceux qui m’ont suivi, de près ou de loin, je suis heureuse de vous informer que mon roman est disponible sur Amazon
Cliquez ici pour le commander 🙂


La couverture de mon roman

Pour aller plus loin

Pour vous aider à oser dépasser vos peurs et réussir à réaliser vos rêves, je vous invite à découvrir ou à relire mon article Les cadeaux mal emballés pour en savoir + sur :

Couverture de mon roman Les cadeaux mal emballés
  • Comment sortir de sa zone de confort
  • 5 arguments pour vous convaincre de quitter votre zone de confort
  • Comment réussir à dépasser ses croyances limitantes
  • Comment réussir à dépasser ses limites
  • Comment accepter d’évoluer
  • Comment se réaliser pleinement et vivre une vie épanouie
  • Quel est le rêve qui vous motive ?

Pour aller encore plus loin
Vivre avec ses valeurs

Pour compléter cet article et vous apporter toujours + de valeur, je vous propose en Bonus la vidéo de la coach et thérapeute Fanny HULEUX. Cette vidéo « pourquoi il est important de vivre avec ses valeurs » aborde la majorité des sujets évoqués dans le 1er tome de mon roman qui sort la semaine prochaine.
Emma, l’héroïne de mon livre peut tout à fait s’identifier ou être identifiée au parcours et au discours la coach. De même en visionnant cette vidéo, vous comprendrez aisément l’objectif de mon 1er livre, son titre et les messages qu’il véhicule, ainsi que la raison pour laquelle je prévoie un second tome, voire un troisième. 🙂


Pour continuer sur les valeurs, et terminer cet article sur la couverture de mon roman et ses messages, découvrez l’article « Comment être une belle personne » , rédigé par Corinne COULANGE, et publié par mon collègue Nicolas GALLI sur son blog « développer sa confiance en développant son cerveau« .





Cliquez ici pour commander
sur Amazon
le premier tome de mon roman !

Couverture roman B.SEBAG

Béatrice Sebag Auteur



Si vous avez aimé l'article pensez à le partager :)

7 réflexions au sujet de “Couverture de mon roman”

  1. ça y’est Béatrice ! Dream come true !!! Merci pour cette magnifique présentation et explication concernant la couverture de ton livre et pour le fabuleux travail que tu accomplis depuis le départ. Je suis fière de toi et je sais combien tu as d’idées et combien tu es talentueuse ! J’ai hâte de l’avoir entre les mains et bravo !!!

    Répondre
    • Merci Sophie ! Ton message me touche vraiment car tu sais effectivement comment je fonctionne. J’apprends à oublier la perfection et ça me fait du bien. « Mieux vaut Fait que Parfait » 🤪😉 Gros bisous 💋💋💋💁🏽‍♀️

      Répondre
  2. Dernière ligne droite pour mon amour qui sort son roman lundi 5 septembre en fin de journée sur Amazon. Félicitation ma chérie pour ton travail et ta persévérance. Je suis sur les starting-blocks pour commander ton œuvre ! Encore bravo pour ton travail remarquable !!! Tu mérites de réussir et je l’espère pour toi une nouvelle vocation brillante !

    Répondre
  3. Un projet qui ne laisse rien au hasard… Construit pierre après pierre, détail après détail (même si la couverture n’en n’est pas vraiment un) vous allez délivrer un peu de votre âme 🙂 Bravo encore !

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :